Conseils de l'expert

L’empreinte carbone des Québécois

Au quotidien, les citoyens du Québec produisent des émissions de gaz à effet de serre. Que ce soit pour se transport, se nourrir ou pour acheter un objet, chaque action du quotidien demande de l’énergie pour être réalisée ou être produite, ce qui provoque inévitablement des émissions de GES de manière directe ou indirecte.

 

D’un point de vue de la production et de la consommation, les émissions de GES du Québec est d’environ 10 000 kgCO2 par personne par année. Lorsque l’on prend en compte l’énergie nécessaire pour produire et transporter les importations, le bilan passe à près de 15000 kgCO2.

 

Les Québécois sont avantageusement positionnés par rapport au restant du Canada, vu la provenance de l’électricité produite à partir d’hydroélectricité. Par contre, lorsque comparé au restant du monde, le bilan est moins reluisant : la moyenne de l’OCDE est de 9000kgCO2 et la moyenne mondiale de 4350kgCO2. C’est-à-dire qu’un Québécois émet plus de 2 fois plus que la moyenne mondiale!

 

Le québécois moyen

 

Alors, sur les 10000 kgCO2 par personne, comment sont réparties les principales émissions de GES?

-Transport (personnel et en commun) = 3800 kgCO2

-Consommation (production industrielle, alimentation, commerce et transport commercial) = 5000 kgCO2

-Bâtiment (construction, chauffage, climatisation et électricité) = 1200 kgCO2

 

Souvent, il est question presque exclusivement de transport comme source principale d’émission de gaz à effet de serre. Ce n’est pas tout à fait le cas: par contre, c’est un des secteurs qui est le plus facile de réduire ses émissions personnelles, en empruntant le transport en commun, en télétravaillant, ou en utilisant un mode de transport actif. L’utilisation d’un véhicule électrique est également un bon moyen de réduire son bilan personnel rapidement.

Pour consulter l’inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre complet pour 2017, c’est ici.

 

À chacun son bilan!

 

Quand on parle du « québécois moyen », il s’agit d’une personne fictive qui n’existe possiblement pas : chacun a des habitudes de consommation, de logement et de transport différents! Ainsi, il est possible de regrouper de manière caricaturale trois grands groupes :

Comme on le constate, le type de logement, sa taille, le type de chauffage, le niveau de consommation général, le type d’alimentation et les habitudes de transport peuvent avoir un impact majeur sur son bilan personnel. Par contre, les citadins possèdent des logements plus petits et utilisent plus le transport en commun et le transport actif, tandis que le banlieusard et le rural auront une maison plus grande et une plus grande utilisation des véhicules personnels.

 

Connaître son empreinte carbone personnelle

 

Vous aimeriez calculer votre empreinte carbone personnelle? Voici plusieurs ressources qui vous permettront de faire cette évaluation :

Pour calculer ses émissions directes de GES : carboneboreal.uqac.ca/calculateur-ges-fr/

Pour évaluer son empreinte environnementale globale : www.footprintcalculator.org/

 

Articles similaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire