Conseils de l'expert

Déménage ton CO2

 

Au Québec, la semaine de la fête du Canada est souvent synonyme de semaine du déménagement. En effet, c’est près de 200 000 à 250 000 foyers qui déménageront durant la semaine du 1er juillet, chaque année!

 

Quand on parle de déménager, ça prend une organisation exemplaire: camion cube, diable, boîtes, sangles et couvertes, en plus de l’organisation des personnes qui viendront en aide! Il ne faut surtout pas oublier la pizza et la bière… Qui dit transport en camion et voiture dit émission de GES.

 

Les essentiels

 

Le camion cube est sans doute le point de départ de tout déménagement. Ce type de camion consomme entre 20 et 30 litres au 100km. Ensuite, il nous faut des « bras ». Les membres de la famille et les amis se mobilisent dans la région pour donner un coup de main inespéré pour lever les petits et gros articles. Bien souvent, chacun arrive en autosolo et utilise leur véhicule durant le déménagement pour transporter le matériel fragile. Finalement, ça prend une panoplie de petits équipements: boîtes en carton, bacs de plastique, du ruban adhésif, des « sharpies », des toiles en plastique, des couvertes, un diable et des sangles. Sans compter tous les meubles encore utiles qui se retrouvent sur le bord du chemin, faute de trouver une famille d’accueil. Finalement, on ajoute la pizza et la bière de fin de journée pour remercier les convives.

 

Bien que pris individuellement, chaque élément n’a pas un impact climatique important, pris tous ensemble, nous constatons que l’impact environnemental est non négligeable!

 

Impact climat

 

Prenons par exemple un déménagement Mascouche-Blainville (35km), en effectuant 2 voyages de camion-cube et avec l’aide de 4 membres de la famille et amis. L’impact climat peut être estimé de la manière suivante:

 

  1. Camion cube = 200 kg CO2
  2. Déménageurs avec auto = 150 kg CO2
  3. Articles de déménagement = 20 kg CO2
  4. Pizza et bière  = 10 kg CO2

 

Ainsi, pour un déménagement de ce type, près de 400 kg CO2 auront été émis. C’est l’équivalent du poids du frigo, lave-vaisselle, laveuse et sécheuse réunis, qui ont été vaporisés dans l’atmosphère! À l’échelle du Québec, c’est donc des millions de kilogrammes de CO2 qui sont émis chaque année pour nos déménagements.

 

Un déménagement… écologique?

 

En attendant l’électrification complète des moyens de transport, que pouvons-nous faire pour réduire notre empreinte carbone lors d’un déménagement?

 

  1. Faites un tri: avant de déménager, assurez-vous de garder seulement l’essentiel! C’est une bonne opportunité de faire le ménage dans nos vieux livres de Cégep…
  2. Trouvez une famille d’accueil: si vous vous départissez d’un meuble ou d’un objet, vendez-le ou donnez-le avant le déménagement sur des sites d’achat de seconde main, tels que Kijiji et Marketplace.
  3. Chassez les boîtes tôt dans la saison: oui oui, il est possible de faire un déménagement sans acheter une seule boîte! Faites des recherches sur les réseaux sociaux et informez-vous chez vos commerçants locaux. Après votre déménagement, donnez vos boîtes au prochain!
  4. Évitez le suremballage: est-ce que votre table de cuisine a réellement besoin de 10 couches de « plastic wrap »? Lors du déménagement, sortez tous vos draps, couvertes et serviettes: ce sont vos meilleures amies pour protéger écologiquement vos meubles.
  5. Bien choisir son camion: en choisissant le bon modèle de camion cube avec un volume suffisant, il vous sera possible d’éviter des allers-retours supplémentaires, et ainsi réduire les émissions de GES! Bien qu’un camion plus gros consomme plus, il est souvent gagnant de réduire le nombre de kilomètres parcourus.

 

Articles similaires

Aucun commentaire

Écrire un commentaire